Bienvenue sur le Wiki de Wargaming.net !
Variantes

Cuirassés

Aller à : navigation, rechercher
Wows-battleship.png
Les cuirassés ont été les navires amiraux de toute marine qui se respecte, des navires de ligne de l'ère de la voile aux cuirassés de l'époque contemporaine — rapides et dotés d'une importante portée de tir et d'un équipement avancé — en passant par les dreadnoughts. Extrêmement coûteux et pourvus d’une puissance de feu et d’une protection impressionnantes (et nécessitant un équipage tout aussi impressionnant), ils étaient employés dans le cadre de la projection de puissance et tenaient une place majeure dans les stratégies militaire et diplomatique dans la mesure où ils généraient une course à l’armement et étaient l’un des points centraux des traités navals. Leur application effective était néanmoins souvent discutable. Ils n’étaient déployés que très rarement en raison de leur coût élevé et des risques afférents à leur utilisation surpassant les résultats qu’ils permettaient d’obtenir (les opinions divergeaient toutefois sur ce dernier point). Ils étaient vulnérables face à des navires et à des armes plus petits et moins coûteux. Limitée en portée et en précision, l’artillerie navale a peu à peu été supplantée par l’aviation pour les attaques à longue distance, une des seules fonctions que les cuirassés pouvaient véritablement se targuer de posséder. Relégués à servir d’appui-feu et en raison du développement de missiles à longue portée, les cuirassés ont progressivement été abandonnés au profit des porte-avions.

Massifs, lourdement blindés, dotés d'énormes canons et de nombreuses batteries secondaires et antiaériennes (AA), les cuirassés sont les navires les plus lourds et parmi les plus puissants du jeu. Ils peuvent bombarder leurs ennemis en toute impunité grâce à leur grande portée de tir, encaisser plus de dégâts que n’importe quelle autre classe, et leurs batteries secondaires ne font qu’une bouchée des navires légers ou des avions qui oseraient s’approcher sans effectuer de manœuvres. Malheureusement, le temps de basculement élevé de leur gouvernail, conjugué à la rotation lente de leurs batteries principales, les empêche de réagir aux changements rapides survenant sur le champ de bataille. Les capitaines de cuirassés ont donc tout intérêt à bien anticiper les conséquences de leurs décisions, en particulier s'ils doivent faire face à leur pire ennemi, les torpilles. Jetez la notion de dissimulation aux oubliettes. Les cuirassés peuvent être détectés à des kilomètres à la ronde sans même avoir ouvert le feu, mais une bordée bien placée de leur part peut sérieusement endommager, si ce n’est directement détruire, n’importe quel adversaire. Néanmoins, comme l’a démontré l’histoire, un cuirassé seul et sans escorte n’est rien de plus qu’une cible facile pour ses ennemis, en particulier pour les destroyers et les porte-avions, qui n’ont qu’à se jeter sur lui et le submerger.

À partir du rang III, les cuirassés sont dotés du consommable équipe de contrôle des avaries, leur permettant de réparer une partie des dégâts reçus durant la bataille, ce qui leur procure une capacité de survie sans égal. En grimpant les rangs, les commandants de cuirassés ont à leur disposition de nouveaux consommables. Les avions de reconnaissance sont des appareils dépourvus d’armement qui augmentent la portée, déjà élevée, des batteries principales du cuirassé qui les utilise de 20% (avec une portée pouvant atteindre 32 km, le Yamato est capable de faire feu pratiquement sur n’importe quel point de la carte). En outre, ces avions patrouillent autour du cuirassé, révélant ainsi les ennemis proches qui seraient dissimulés. La catapulte pour chasseur lance un chasseur qui escorte le cuirassé et attaque les avions adverses s’approchant trop près. Il faut rappeler que ces deux consommables peuvent être prématurément interrompus si l’avion en question est abattu.

Dans le mode domination, la destruction d’un cuirassé fait perdre 60 points à l’équipe à laquelle il appartient et fait gagner 40 points à l’équipe adverse.

France

Ship_PFSB103_Turenne.png
III Turenne
Ship_PFSB506_Dunkerque_1940.png
VI Dunkerque Doubloons
Ship_PFSB107_Lyon.png
VII Lyon
Ship_PFSB108_Richelieu.png
VIII Richelieu
Ship_PFSB508_Gascogne.png
VIII Gascogne Doubloons
Ship_PFSB109_Alsace.png
IX Alsace
Ship_PFSB518_Jean_Bart.png
IX Jean Bart Doubloons

Japon

Ship_PJSB011_Mikasa_1905.png
II Mikasa Doubloons
Ship_PJSB001_Kawachi_1912.png
III Kawachi
Ship_PJSB003_Myogi_1912.png
IV Myogi
Ship_PJSB008_Ishizuchi_1921.png
IV Ishizuchi Doubloons
Ship_PJSB006_Fuso_1943.png
VI Fuso
Ship_PJSB506_Mutsu.png
VI Mutsu Doubloons
Ship_PJSB010_Nagato_1944.png
VII Nagato
Ship_PJSB507_Ashitaka.png
VII Ashitaka Doubloons
Ship_PJSB013_Amagi_1942.png
VIII Amagi
Ship_PJSB508_Kii.png
VIII Kii Doubloons
Ship_PJSB021_Izumo_1938.png
IX Izumo

Royaume-Uni

Ship_PBSB104_Orion.png
IV Orion
Ship_PBSB002_Warspite_1941.png
VI Warspite Doubloons
Ship_PBSB507_Hood.png
VII Hood Doubloons
Ship_PBSB517_Nelson.png
VII Nelson
Ship_PBSB108_Monarch.png
VIII Monarch
Ship_PBSB508_Vanguard.png
VIII Vanguard Doubloons
Ship_PBSB109_Lion.png
IX Lion

Italie

Ship_PISB508_Roma.png
VIII Roma Doubloons
Catégorie :