Bienvenue sur le Wiki de Wargaming.net !
Variantes

Destroyers

Aller à : navigation, rechercher
Wows-destroyer.png
Petits, légers et d’apparence modeste, les destroyers ne sont peut-être pas les navires les plus robustes mais tous peuvent mettre à genoux des adversaires bien plus imposants qu’eux grâce à un cocktail meurtrier mélangeant vitesse, manœuvrabilité, dissimulation et une impressionnante puissance de feu. Les torpilles sont généralement leur arme principale, et nul n’en est à l’abri…pas même les coéquipiers (ou plutôt, en particulier les coéquipiers). Les destroyers sont souvent amenés à détecter les navires adverses, assister leurs coéquipiers en les couvrant au moyen de fumigènes ou en faisant office de distraction, ou encore procéder à des frappes précises sur des cibles isolées derrière les lignes ennemies.

Mis au point à la fin du XIXe siècle pour combattre les torpilleurs (d’où leur nom d’origine contre-torpilleurs), les destroyers les ont progressivement supplantés dans leur rôle malgré un manque de vélocité et un rayon d'action limité. Avec le temps, le développement de moteurs plus performants a comblé ces lacunes. Les commandants de marine ont donc commencé à employer des destroyers plus souvent que n’importe quelle autre classe de navires en raison de leur flexibilité, leur coût peu élevé et leur facilité de déploiement. Après la Première Guerre mondiale, le développement des destroyers a été considérablement influencé par les très performantes classes V et W de la Royal Navy, mais les autres nations, tenant compte de la situation dans laquelle chacune d’elle se trouvait, ont finalement mis au point des projets émanant de conceptions très différentes. Étant parfaitement consciente de son infériorité numérique et de la faiblesse de son industrie par rapport aux États occidentaux, la Marine impériale japonaise accordait par exemple une importance particulière au développement des destroyers et des torpilles. Après la Seconde Guerre mondiale, les avancées technologiques en matière de missiles antinavires et missiles antiaériens, conjuguées à la généralisation de l’emploi des hélicoptères, ont fait des destroyers les piliers des marines modernes dans le monde entier.

Bien que l’ensemble des destroyers bénéficient d’une excellente vitesse, manœuvrabilité et dissimulation, leurs armes les plus dévastatrices sont les torpilles. La performance globale d’un destroyer est directement liée à l’efficacité avec laquelle son capitaine utilise ses torpilles (quand bien même chaque nation a des spécialisations différentes). Les torpilles peuvent sérieusement endommager voire même immédiatement détruire tout type ou classe de navires du moment qu’elles atteignent leur cible. De plus, elles ne révèlent pas la position du destroyer lorsqu’elles sont lancées, ce qui fait de ces derniers d’excellents assassins. Parvenir à lancer précisément une bordée de torpilles est une forme d’art, que ce soit en surprenant l’ennemi, qui les verra apparaître juste devant lui, en tirant une salve anticipée au détour d’une île, ou en déniant l’accès à un goulet d’étranglement en tapissant la zone de torpilles. Cependant, contrairement aux obus, les torpilles nécessitent un temps considérable pour atteindre leur cible, ne bénéficient pas d’un arc de tir leur permettant de passer au-dessus des îles, et, comme dit précédemment, ne distinguent pas les coéquipiers des ennemis. Les capitaines de destroyers devraient être en permanence au fait de la position des navires alliés proches pour que ces derniers ne soient pas envoyés par le fond à la place des ennemis. Malheureusement, il y aura toujours des inconscients pour foncer droit dans vos torpilles, quoi que vous fassiez.

Il existe deux configurations de tubes lance-torpilles. Dans la première configuration, les tubes peuvent pivoter à 360 degrés et donc lancer une bordée d’un côté ou de l’autre du navire. Dans la seconde configuration, les tubes sont placés à bâbord ou à tribord et ne peuvent donc tirer que d’un côté. Chaque configuration a ses avantages et ses inconvénients. Les tubes pouvant pivoter à 360 degrés ont un grand angle de tir et permettent au navire de concentrer aisément toute sa puissance de feu sur une seule cible, ce qui les rend idéals pour des tactiques consistant à attaquer l’ennemi avant de se replier rapidement, particulièrement adaptées aux destroyers. Ce type de tubes lance-torpilles sont néanmoins souvent situés sur les ponts supérieurs, ce qui les expose au feu ennemi. Les tubes placés sur les côtés du navire sont souvent protégés, mais souffrent d’un angle de tir limité (bien que cette particularité leur permette cependant d’avoir un temps d’acquisition de la cible moins élevé), obligeant le navire à manœuvrer d’un flanc à l’autre pour tirer profit de l’ensemble de ses torpilles.

Les destroyers sont également équipés possèdent de deux consommables principaux : le générateur de fumée et le boost du moteur. Le générateur émet un nuage de fumée obstruant la vision des navires, dissimulant ainsi le destroyer (et tous les bâtiments situés derrière le nuage) tant qu’il demeure à l’intérieur du nuage, ou que ce dernier se trouve entre le destroyer et l’ennemi. Il est important de noter que les nuages de fumée fonctionnent dans les deux sens. Ainsi, les navires ennemis se trouvant derrière ou à l’intérieur du nuage sont également dissimulés. En outre, les fumigènes cessent de fonctionner si un navire ennemi s’approche à moins de 2 km de votre bâtiment ou si vous vous trouvez dans le rayon d’action de sa recherche hydroacoustique (voir la page Portée de détection et dissimulation pour plus d’informations à ce sujet). Le boost du moteur augmente la puissance des machines du destroyer de 8%, accroissant ainsi sa vitesse et le rendant encore plus difficile à toucher– en considérant que le capitaine du destroyer pense à effectuer des manœuvres d’évitement ou à utiliser les îles comme couvert.

Dans le mode domination, la destruction d’un destroyer fait perdre 45 points à l’équipe à laquelle il appartient et fait gagner 30 points à l’équipe adverse.

France

Ship_PFSD506_Aigle.png
VI Aigle Doubloons
Ship_PFSD508_Le_Terrible.png
VIII Le Terrible Doubloons

États-Unis

Ship_PASD502_Smith.png
II Smith Doubloons
Ship_PASD027_Wickes_1918.png
III Wickes
Ship_PASD506_Monaghan.png
VI Monaghan Doubloons
Ship_PASD006_Mahan_1936.png
VII Mahan
Ship_PASD029_Sims_1941.png
VII Sims Doubloons
Ship_PASD008_Benson_1945.png
VIII Benson
Ship_PASD508_Kidd.png
VIII Kidd Doubloons
Ship_PASD709_Black.png
IX Black Doubloons

Union Soviétique

Ship_PRSD103_Derzky.png
III Derzki
Ship_PRSD206_Pr_7.png
VI Gnevny
Ship_PRSD207_Minsk.png
VII Minsk
Ship_PRSD507_Leningrad_1944.png
VII Leningrad Doubloons
Ship_PRSD208_Pr_30.png
VIII Ognevoi
Ship_PRSD308_Pr_48.png
VIII Kiev
Ship_PRSD107_Pr_35_Udaloy.png
IX Udaloi

Allemagne

Ship_PGSD102_V_25.png
II V-25
Ship_PGSD103_G_101.png
III G-101
Ship_PGSD104_V_170.png
IV V-170
Ship_PGSD105_T_22.png
V T-22
Ship_PGSD506_T_61.png
VI T-61 Doubloons
Ship_PGSD508_Z_39.png
VII Z-39 Doubloons
Ship_PGSD108_Z_23.png
VIII Z-23
Ship_PGSD109_Z_46.png
IX Z-46
Ship_PGSD110_Z_52.png
X Z-52

Royaume-Uni

Ship_PBSD102_Medea.png
II Medea
Ship_PBSD106_Icarus.png
VI Icarus
Ship_PBSD506_Gallant.png
VI Gallant Doubloons
Ship_PBSD107_Jervis.png
VII Jervis
Ship_PBSD108_Lightning.png
VIII Lightning
Ship_PBSD517_Cossack.png
VIII Cossack Doubloons

Pan-Asiatique

Ship_PZSD106_Fu_Shun.png
VI Fushun
Ship_PZSD506_Anshan.png
VI Anshan Doubloons
Ship_PZSD108_Hsien_Yang.png
VIII Hsienyang
Ship_PZSD508_LoYang.png
VIII Loyang Doubloons

Italie

Ship_PISD506_Leone.png
VI Leone

Commonwealth

Ship_PUSD503_Vampire.png
III Vampire Doubloons
Ship_PUSD507_Haida.png
VII Haida Doubloons

Pologne

Catégorie :