Bienvenue sur le Wiki de Wargaming.net !
Variantes

Munition (WoWs)

Aller à : navigation, rechercher
Presque tous les navires ont le choix de leur munitions
Ammo_ap.png
Les obus dans World of Warships se présentent sous deux types : les perforants (Armour Piercing - AP) et les explosifs (High Explosive - HE). L’ensemble des navires possédant des canons principaux ont le choix d’utiliser des obus HE ou AP (à l’exception des navires de la branche des croiseurs britanniques). Les canons secondaires tirent soit l’un des types de munitions, soit l’autre, et ne peuvent pas le changer. Pour connaître quel type de munition est utilisé par un canon secondaire, il suffit de placer le curseur sur la fiche de statistiques des canons secondaires. Pour être plus efficace pendant une bataille, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement des deux types de munitions et quand les utiliser .


Types

Les deux types de munitions que l’on trouve dans le jeu sont les obus explosifs (HE) et les obus perforants (AP), qui sont identifiables par la couleur des stries sur les icônes des obus (jaunes et rouges, respectivement). Le type d’obus peut être changé en appuyant une fois sur les touches "1" ou "2" (par défaut), ce qui changera le type d’obus après avoir fait feu, ou en appuyant deux fois sur la touche en question, ce qui changera immédiatement le type d’obus en effectuant un rechargement des canons. La compétence de commandant Expert chargeur permet à ce rechargement particulier d’être effectué deux fois plus rapidement, à condition que les canons soient tous déjà rechargés.

Obus perforants (AP)

Apprenez-en plus sur les différents types d'obus.

Les obus perforants peuvent potentiellement infliger des dégâts importants mais nécessitent du capitaine de savoir précisément viser et de connaître le blindage des navires ennemis pour qu’ils soient vraiment efficaces. Un obus AP atteignant sa cible entraîne quatre situations possibles :

  1. L’obus atteint le blindage de la cible avec un angle très faible et ricoche.
  2. L’obus atteint le blindage sans ricocher mais ne parvient pas à le pénétrer et éclate à l’impact.
  3. L’obus sur-pénètre le navire en traversant un blindage trop fin pour que la fusée de l’obus ne soit armée. L’obus n’inflige que 10 % de ses dégâts maximaux.
  4. L’obus atteint un blindage suffisamment épais pour que la fusée soit armée et explose après avoir pénétré le blindage. L’obus inflige 33 % de ses dégâts maximaux, ou 100 % s’il a pénétré la citadelle du navire.

Il se peut qu’une seule salve produise les quatres situations décrites (chaque obus aboutissant à un résultat différent). Il arrive également qu’un seul obus provoque les trois “intensités” de dégâts (10 %, 33 % et 100 %). Il n’est pas encore certain si cette circonstance est intentionnelle ou si c’est une erreur, étant donné qu’elle est difficilement reproduisible.

En résumé, les obus AP infligent davantage de dégâts mais nécessitent du capitaine de bien viser pour pouvoir pénétrer le blindage adverse, alors que les obus HE infligent moins de dégâts mais peuvent déclarer des incendies et ne sont pas sujets au positionnement oblique du blindage.

Quand utiliser les obus AP

Une salve d'AP tiré d'un Destroyer sur un Yamato à courte portée. Notez les rubans "Pénétration" à droite.

Les obus AP infligent des dégâts en pénétrant le blindage et en explosant à l’intérieur des navires. Ce type d’obus nécessite en général de frapper une portion de blindage à angle droit et suffisamment fine pour être pénétrée. Ainsi, les obus AP sont efficaces contre les navires montrant leur flanc et ceux possédant un blindage peu épais.

Les cuirassés devraient utiliser des obus AP contre la plupart des cibles, dans la mesure où le calibre élevé de leurs canons et la grande capacité de pénétration de leurs obus leur permet d’infliger des dégâts à quasiment chaque coup au but. Contre la plupart des cibles, viser à la hauteur de la ligne de flottaison est le meilleur moyen d’infliger d’importants dégâts, mais certains cuirassés possèdent une ceinture blindée suffisamment épaisse pour les protéger même des obus AP des autres cuirassés. Dans ces cas-là, il est préférable de viser juste au-dessus de la ceinture blindée.

Les croiseurs devraient utiliser des obus AP lorsqu’un navire adverse leur montre son flanc. Les canons des croiseurs ont une capacité de pénétration considérablement plus faible que ceux des cuirassés; il est donc important de viser les sections moins lourdement blindées. En pratique, contre les cuirassés, il vaut mieux viser la section de la ceinture blindée se trouvant juste en-dessous du pont, et contre les croiseurs ainsi que les porte-avions, il suffit généralement de viser à la hauteur de la ligne de flottaison.

Les destroyers ne devraient normalement pas utiliser d’obus AP, mais si un navire, quel que soit sa classe, montre son flanc à courte portée, l’AP reste un bon choix. Même l’Akizuki et ses canons de 100 mm est capable d’infliger plusieurs milliers de dégâts par salve aux cuirassés lui montrant leur flanc (en visant la superstructure). Les destroyers peuvent également utiliser des obus AP contre les autres destroyers montrant leur flanc, mais ils doivent se tenir prêts à utiliser des obus HE si les dégâts ne sont pas satisfaisants.

Obus explosifs (HE)

Tout comme les obus AP, les obus explosifs doivent pénétrer le blindage pour infliger des dégâts. Toutefois, contrairement aux obus AP, les obus HE ignorent l’inclinaison du blindage et ne peuvent pas sur-pénétrer leur cible (bien qu’ils puissent infliger des dégâts à la citadelle). Les obus HE n’infligent aucun dégât en se brisant sur le blindage, infligent 33 % de leurs dégâts maximaux lorsqu’ils pénètrent le blindage, et 100 % de leurs dégâts maximaux lorsqu’ils atteignent la citadelle. Pour la plupart des navires, la capacité de pénétration des obus HE est calculée en divisant par 6 le calibre de l’obus et en arrondissant le résultat au nombre entier le plus proche. Un obus HE peut ainsi pénétrer un blindage d’une épaisseur inférieure, mais pas égale, à la valeur obtenue.

Pour les cuirassés britanniques, les cuirassés allemands et les croiseurs allemands, la capacité de pénétration des obus HE est calculée en divisant par 4 le calibre de l’obus.

Exemple
  • Le croiseur japonais de Tier VIII, le Mogami, possède, dans sa configuration de base, des canons d’un calibre de 155 mm. En utilisant la formule diamètre obus/6, on obtient la valeur de 25,83 mm ou 26 mm une fois arrondie. Les obus HE du Mogami peuvent donc pénétrer les blindages d’une épaisseur allant jusqu’à 26 mm non compris.
  • Les canons de 203 mm dont est équipé le croiseur allemand de Tier VIII, Admiral Hipper, possèdent une capacité de pénétration de 203/4 = 50,75 mm = 51 mm.

Amorce à inertie pour obus HE

Voici les recommandations à connaître concernant l’amorce à inertie pour obus HE (abrégé IFHE). Afin de savoir si vous devez équiper IFHE sur un commandant, référez vous à la liste ci-dessous en fonction du type et du calibre de votre navire. La compétence IFHE augmente la pénétration des obus HE de 25%, mais réduit les chances d’incendie de ceux-ci de moitié.

La décision d’utiliser IFHE suite aux modifications de la mécanique apportée par la Mise à Jour 0.9.1. n’est plus “si je peux le prendre, je le prends”. En effet, les avantages mêmes minimes apportés par IFHE étaient auparavant toujours supérieurs aux désavantages. À présent, le joueur est invité à choisir entre infliger des dégâts directs aux navires grâce aux valeurs de pénétrations d’obus, ou favoriser les dégâts indirects causés par les incendies. De manière générale, on va préférer faire des dégâts directs. Donc si un navire avec IFHE dispose de suffisamment de cibles potentielles à pénétrer, la réponse sera positive quant au choix de l’IFHE. Toutefois, cela ne concerne pas un certain nombre de choix dits “de niche”, par exemple pour contrer certains navires dans certains modes de jeux (l’un des exemples les plus courants est le choix de l’IFHE sur Henri IV pour contrer Moskva et Stalingrad, souvent présents en bataille de clans). Les changements apportés à l’IFHE demandent donc une réflexion plus approfondie, et la question se pose désormais de son utilité, en fonction des navires et des situations. Il y aurait énormément de débats à faire et ce guide n’a en aucun cas vocation à apporter une réponse définitive. Il est là surtout pour ceux qui veulent une réponse rapide sans se creuser la tête pendant des heures à propos d’IFHE.

Enfin, il est bon de préciser que la compétence “Amorce à inertie pour obus HE” coûte 4 points de commandant sur 19 disponibles. Le choix d’IFHE n’est donc pas anecdotique, surtout quand ces points peuvent se montrer bien plus utiles ailleurs.


Quand utiliser les obus HE

Les obus HE devraient être utilisés lorsque le navire cible a considérablement incliné son blindage ou contre des cibles faiblement blindées. La plupart du temps, il est préférable de viser la superstructure, la proue ou la poupe du navire adverse. Les obus HE offrent également un effet secondaire stratégique, car ils peuvent détruire les batteries AA des navires adverses, ce qui facilite la tâche des porte-avions alliés.

Les cuirassés ne devraient utiliser les obus HE que lorsqu’ils font face à longue portée à des cuirassés qui ont considérablement incliné leur blindage. La plupart du temps, les obus AP des cuirassés sont suffisamment efficaces pour ne pas devoir utiliser d’obus HE. Contre les destroyers, choisir entre les obus HE et AP dépend surtout de la situation. Un cuirassé ayant tout le loisir de pouvoir faire feu sur un destroyer ennemi peut choisir de perdre 15 à 30 secondes de rechargement pour charger des obus HE. Dans les situations où il faut rapidement faire feu sur un destroyer tant qu’il est détecté, il vaut mieux utiliser le type d’obus déjà chargé, quel qu’il soit.

Les croiseurs devraient utiliser la plupart du temps des obus HE. Leurs obus AP ne possèdent généralement pas une capacité de pénétration suffisante pour infliger systématiquement des dégâts satisfaisants aux cibles ne présentant pas leur flanc. De ce fait, les obus HE sont préférables. Par ailleurs, le temps de rechargement relativement faible des croiseurs leur permet aisément de déclencher des incendies sur plusieurs cibles et ainsi infliger des dégâts considérables. Les croiseurs devraient également utiliser des obus HE contre les destroyers ennemis (excepté dans de rares cas, comme contre le destroyer soviétique de Tier X, le Khabarovsk).

Les destroyers, tout comme les croiseurs, devraient principalement utiliser des obus HE contre tous les types de navires, excepté lorsque ceux-ci présentent leur flanc. Il ne faut pas oublier que, pour de nombreux destroyers, la principale source de dégâts provient de leurs torpilles, et ils se doivent d’être prudents avant de faire feu pour ne pas se faire détecter.

Incendies

Dans World of Warships, les incendies sont la principale source de dégâts sur la durée, l’autre étant les inondations, et sont une source importante de dégâts pour les croiseurs et les destroyers.

Les obus HE possèdent une chance de déclarer un incendie qui varie pour chaque type d’obus différent. Cependant, il ne faut pas oublier que plus un navire appartient à un Tier élevé, plus sa résistance aux incendies sera importante. La probabilité qu’un obus qu’il soit tiré à partir de canons principaux ou secondaires déclenche un incendie peut être augmentée en arborant certains pavillons ou en choisissant certaines compétences de commandant.


Catégorie :